Résidence de l’Empereur ou « Fils du Ciel », la Cité Interdite fut construite selon les principes de géomancie chinoise, le « Fengshui ». Chaque élément de cette énorme structure en suit les règles, la plus importante étant l’orientation Nord-Sud.

La science occulte de numérologie joue aussi un rôle considérable dans l’architecture de la Cité Interdite. Puisque les nombres impairs étaient considérés comme des éléments masculins et les pairs comme des éléments féminins, le nombre neuf - le plus grand des nombres impairs - était par conséquent associé au pouvoir impérial suprême. Il est ainsi employé de manière plus ou moins visible dans toute la Cité Interdite : les clous qui décorent les portes sont composés de neuf rangées de neuf, les tours qui surplombent les quatre coins de la Cité Interdite sont soutenues par neuf poutres et dix-huit colonnes, et enfin, le nombre exact de pièces dans la Cité Interdite est 9.999 !

L’utilisation de tuiles vernies colorées est également une indication importante du statut spécial du palais impérial par rapport aux autres bâtiments traditionnels : ainsi, les familles chinoises nobles avaient le droit d’utiliser des tuiles vernies de toute couleur à l’exception du jaune, couleur exclusivement réservée à l’usage impérial et qu’on retrouve, outre à la Cité Interdite, dans les autres palais, temples, jardins et autres mausolées impériaux. L’origine de cette association entre la couleur jaune et le pouvoir impérial viendrait de la croyance qui fait du Fleuve Jaune le berceau de la civilisation chinoise. Cette couleur représente aussi la terre dans la représentation symbolique de l’univers.  Mais d’autres couleurs telles le vert et le rouge sont aussi utilisées dans la Cité Interdite : le vert dans les bâtiments réservés aux officiels de la cour, et le rouge, symbole de bonheur et de solennité, pour les portes.

Les éléments de symbolisme zoomorphique pour représenter le pouvoir impérial sont disséminés dans toute la Cité Interdite. Ainsi, le couple impérial, représenté par le dragon comme élément masculin et le phoenix comme élément féminin, est omniprésent dans la décoration et a été trouvé sur des objets remontant à plus de trois mille ans.  De même, les couples de lions en bronze gardant certaines portes symbolisent la suprématie naturelle du pouvoir impérial sur l’espèce humaine. Le mâle tient sous sa patte une balle qui symbolise l’unité impériale et la femelle un lionceau, symbole de fertilité.

Les rangées d’animaux qui semblent monter la garde à chaque coin de toiture ont aussi une signification : le premier et le plus grand de ces animaux mystiques serait le fils du dragon roi des mers, supposé contrôler les eaux et donc protéger les édifices impériaux du feu. Les autres créatures fabuleuses, dont la taille et le nombre décroissent selon l’importance du bâtiment, sont le lion, le phoenix, le cheval ailé, la licorne, etc.


 

Imperial Tours, 3172 Sacramento Street, San Francisco CA 94115, United States Tel: 888 888 1970